ACCUEILINFR'ACTION 10LE FESTIVALA PROPOS?PROJETSLIENSE-SERVICEARCHIVESPLAN DU SITE


INFR'ACTION 2011

 

La 7ème édition d'Infr'Action aura lieu du 14 au 18 septembre 2011 à Sète. Y seront présentés 17 artistes internationaux sélectionnés cette année par Nadia Capitaine, cofondatrice du festival Infr'Action Sète et Infr'Action Paris.
 
En 2005, lors de la première édition du festival, nous nous sommes lancés avec passion dans une action novatrice et expérimentale, un nouveau mode de présentation pour l'art contemporain. Notre réflexion s’était portée sur la manière dont il pourrait être diffuser à un très large public. Notre principale motivation était de mettre en œuvre de nouvelles façons d’appliquer une véritable démocratie culturelle, donnant au plus grand nombre de nos citoyens l’accès aux aspects les plus libérateurs de l'art contemporain et de l'art performance en particulier. Lorsque nous avons conçu ce projet en 2004, nous avons immédiatement été entendus et soutenus par la ville de Sète et son maire Monsieur François Commeinhes, et la région Languedoc-Roussillon et son Président, Monsieur Georges Frêche.

À ce moment-là, notre réflexion ne portait pas sur la position de l'art performance au sein de la scène internationale de l’art, il y avait d’ailleurs, à l’époque, beaucoup moins d'intérêt pour cette expression artistique d'avant-garde. Aujourd'hui, la performance semble s’épanouir en tous lieux, de nouveaux festivals voient le jour un peu partout,  elle connaît également un très vif intérêt auprès de prestigieux établissements d'art, il s’agit du plus récent média de l’art contemporain. Les institutions de la scène internationale de l’art se sont clairement ouvertes à la performance durant ces deux dernières années, et encore davantage après l'exposition rétrospective de Marina Abramovic, à l’été 2010, au musée d’art Moderne de New York. La tendance est claire et précise, l'art performance est en mouvement partout dans le monde.

2011 est une année importante dans l'histoire d’Infr'Action. Depuis sa création en 2005, il est considéré comme l'un des principaux événements consacrés à l'art performance sur la scène artistique internationale. Nous avons crées des projets innovant, lancés des partenariats avec d'autres festivals à travers le monde. Notre position dans le domaine est aujourd'hui marquante. Avec un réseau couvrant l'Amérique latine et l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie, Infr'Action s'est fait connaître principalement par sa proximité avec les artistes et la grande qualité de sa programmation. La manière innovante de présenter, dans les rues de Sète, parmi les plus importants artistes de l'avant-garde de l'art contemporain y a également contribué. Une grande partie des 200 artistes ayant été présentés depuis la première édition en 2005 appartient aux meilleurs éléments dans le domaine, nous pouvons noter que certains jeunes talents ont débuté leur carrière à Sète.

Bien entendu, nous éprouvons une certaine satisfaction quant à nos réalisations accomplies depuis sept ans. Toutefois, nous avons toujours ressenti le besoin d'aller plus loin, aller au-delà de nos aspirations afin de nous développer et nous renouveler avec continuité. En 2009, nous avons lancé Infr'Action Paris, en coopération avec l'Institut suédois à Paris, il est aujourd'hui l’unique festival d'art performance  dans la capitale. L’édition 2011 a eu lieu en mai et a reccueilli un grand succès artistique, grâce à la présence de grands artistes internationaux. Il a également attiré un public record lors de la Nuit européenne des musées.

En coopération avec notre partenaire Live Action à Göteborg nous avons créé Infr'Action Venezia en juin 2011 (www.infractionvenice.org). Au total 49 artistes professionnels ont été présenté, lors de l’avant première de la 54e Biennale de Venise, le plus important événement international consacré à l’art contemporain. La programmation comportait, comme de coutume, plusieurs artistes d'envergure internationale et de nouveaux talents issus de la jeune génération. Ils ont établi leur champ d’action dans l'espace public situé entre le Giardini et l'Arsenal, dans l’enceinte même du Giardini et au cours de deux soirées, à l'Accademia di Belle Arti di Venezia avec qui nous avons créé un partenariat. Des professionnels de l'art et des médias venus des quatre coins du monde ont été enchantés par la poésie et la simplicité des travaux réalisés de manière collective. Durant ces quatre jours à Venise, nous pouvions entendre autour de nous de nombreuses interrogations ; Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ?  L’utilisation délibérée d’une stratégie de non-communication dans le contexte de la Biennale a, comme nous nous y attendions, transformé Infr'Action Venezia en une rumeur. Le public posait des questions, discutait, s’interrogeait et finalement trouvait des réponses. Les questions concernant l'inconnu, l’absence de publicité et de promotion de l’événement, a tout de même suscité l'intérêt des professionnels du monde artistique international

En dépit du succès de ces deux événements, notre volonté d'étendre et de renouveler nos actions, nous ont conduit à repenser l'organisation et la structure du festival Infr'Action Sète. A ce titre, nous avons, cette année, désigné Nadia Capitaine aux fonctions de commissaire. Elle est cofondatrice et ancienne coordinatrice d’Infr'Action. Elle a, à son actif une large expérience dans l'organisation d'événements liés à l’art performance et un réseau international élaboré, de plus elle propose une vision d'ouverture éclectique de la nouveauté et l’innovation dans le domaine. Ce changement de direction artistique, nous en sommes convaincus, donnera un élan nouveau au festival et renforcera encore davantage sa réputation à l’international.

Nous avons également réfléchi à un point important relatif à la réalisation du festival, les liens tissés avec la population de Sète au cours des différentes éditions. Nous avons toujours travaillé de manière très raisonnée afin de favoriser une réelle démocratie culturelle, donnant accès à l'art contemporain à ceux qui n’y sont pas familiarisés. Les œuvres d'art contemporain ont été principalement réalisées en plein air sur les différents marchés de la ville. L’impact sur les publics aura été plus que satisfaisant. En effet, nous pouvons aujourd'hui constater, l’implication spontannée de quelques commerçants sur les marchés, donnant explications et avis à leur clientèle avec beaucoup de perspicacité, sur ce qui se déroule sous leurs yeux. Ainsi, de nouveaux médiateurs sont apparu au fil du temps pour la plus grande joie des publics et des passants. Ceci est plus important que nous l’avions même imaginé à la création du festival en 2005. Bien sûr, des touristes culturels et professionnels du domaine se rendent à Sète pour assister à cet événement international d’avant-garde. Cependant, notre principal intérêt reste de gagner la faveur de la population.

Avec le temps, nous avons atteint notre objectif en portant à la compréhension des publics cette forme artistique avant-gardiste. Pour amener les publics à une réflexion, une pensée, comme nous le ferions nous-mêmes, en vue d’obtenir une conscience plus nette au regard de ce que réalisent les artistes, de ce qui constitue le concepte de l’œuvre et les raisons profondes de leur action. Nous avons rencontré des personnes âgées et des plus jeunes, analysant avec profondeur les oeuvres.

En s’appropriant ce qu'ils voient, ils se rapportent à eux-mêmes et à leurs propres possibilités, à leur propre imagination, à leur propre histoire et leur avenir.

Malgré les différentes nationalités des artistes présents, nous pouvons communiquer et nous identifier avec les autres. Durant ces six dernières années, il est clair que l'ouverture et l'identification à l'autre a atteint, à Sète, de nouveaux sommets.


Nadia Capitaine & Jonas Stampe 



This text will be replaced
Director: Loc Connanski



INFR'ACTION 9


INFR'ACTION 8


INFR'ACTION 7


ARTISTES


PROGRAMME


Edito 2011


INFR'ACTION 6


INFR'ACTION 5


INFR'ACTION 4


INFR'ACTION 3


INFR'ACTION 2


Performance Now


5 CHINOIS...


INFR'ACTION 1